Jordanie

La Jordanie est située dans la région du Mashreq. La capitale Amman est sa ville la plus peuplée. Ce pays arabe est une monarchie constitutionnelle avec un gouvernement responsable devant la Chambre des députés démocratiquement élus. La Jordanie est divisée en 12 provinces (gouvernorats), qui sont subdivisés en 54 départements ou districts (Nahias) et 2.477 villes et villages. La Jordanie est membre fondateur de la Ligue arabe et le premier dans la région à rejoindre la Cour pénale internationale. La Jordanie a des relations diplomatiques avec Israël.

Économie

La Jordanie est une des économies les plus libres et les plus concurrentielles dans le Moyen-Orient. C'est un marché émergent avec une économie à revenu intermédiaire supérieur. Les accords de libre échange, les incitations à l'investissement, les coûts de transport faibles pour l'expédition aux principaux marchés et les réformes de l'enseignement sont la source principale de la robuste expansion jordanienne ces dernières années. Cependant, la faible disponibilité en eau, une totale dépendance sur les importations en pétrole pour l'énergie et l'instabilité régionale mettent toujours la pression sur la croissance durable de la Jordanie.

Population

Population (2015): 7,594,547
Population (2000): 4,767,476

Principales villes (habitants):

  • Amman (recensement 2004: 1,812,941; recensement des gouvernorats 2004: 1,942,066; estimations pour recensement des gouvernorats 2015:  4,007,526)
  • Irbid (recensement 2004: 250,645;recensement des gouvernorats 2004: 928,292; estimations pour recensement des gouvernorats 2015: 1,770,158)
  • Az Zarqa (2004 census 395,227; 2004 census governorate 764,650; 2015 preliminary census governorate 1,364,878)
  • ar-Ramtha (2004 census 109,142; estimations pour recensement des gouvernorats 2015: 238,502)
  • Al Karak (estimations pour recensement des gouvernorats 2015: 316,629 et au niveau du district: 101,377)

Croissance démographique annuelle (2015): 2.4%%
Croissance démographique annuelle (2000): 1.6%

Source: www. banquemondiale.org et www.geohive.com 

Eau et déchets

En 2015,  96.9% de la population a accès à des sources d'eau propre et 98.6% à un assainissement adéquat (Banque mondiale 2015) Dans les zones urbaines, 98 % de la population a accès à une eau propre et à un assainissement adéquat. En 2012, la Jordanie a produit 2.08 millions de tonnes de déchets solides municipaux (par personne 0.9 kg/jour dans les zones urbaines et 0.6 kg/jour dans les zones rurales). La quantité de déchets augmente de 3,3 % par an. La couverture en collecte des déchets en milieu urbain est d'environ 90 % et dans les zones rurales 70%. La destination finale des déchets collectés est généralement le déversement à ciel ouvert (45%) et la mise en décharge (48%), mais il y a aussi un taux de recyclage de 7% (GIZ, 2014 - Rapport national sur la gestion des déchets solides en Jordanie). 

Énergie et climat

La consommation jordanienne d'énergie dans le secteur du transport routier en 2013 s'élevait à 46.3% (AIE, 2013) de sa consommation totale d'énergie (AIE 2000: 33.9%), alors que la consommation du carburant par habitant en 2013 (Banque mondiale) s'élève à 1,071 kg d'équivalent pétrole (en 2000: 1,020.6 kg). La consommation d'électricité s'élevait à 2,103.9 kWh par habitant en 2013 (Banque mondiale 2013) contre 1,385.6 kWh en 2000 (Banque mondiale 2000) .

Selon la Banque mondiale, les chiffres des émissions de CO2 en Jordanie sont restés en 2011 au même niveau par rapport à 2000 - 3,3 tonnes par habitant. Les émissions de CO2 en Jordanie proviennent de l'utilisation de combustibles fossiles et de la fabrication de ciment, ainsi que de la consommation de carburants solides, liquides, gazeux et gaz en torchères.

Politiques et stratégies

  • Stratégie pour l'environnement
  • Révision des stratégies pour l'environnement
  • Plan d'action national pour l'environnement (PANE) 2007-2012
  • Orientation stratégique pour le ministère de l'Environnement
  • Plan d'action national de l'Agenda 21
  • Plan national de développement économique et social
  • Plan d’action national 2006-2015
  • Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)
  • Stratégie de l'eau 2008 - 2022
  • Politiques sur la gestion des eaux usées, les services d'eau, l'eau d'irrigation, et la gestion des eaux souterraines
  • Traité de paix entre Israël et la Jordanie
  • Stratégie nationale des transports 2009-2011

Goulets d'étranglement et développements

Les goulets d’étranglement environnementaux en Jordanie sont les stations de traitement des eaux usées surchargées et les effluents traités de faible qualité, combinées au manque d'assainissement dans les zones rurales et le rejet d'effluents dans les fosses septiques ou directement dans les étendues d'eau naturelles. Les décharges non contrôlées et les lixiviats de déchets déversés constituent un autre goulet d’étranglement dû aux politiques, législation et ressources de financement inadéquates relatives à la gestion des déchets solides, conduisant à l`absence d'un système de collecte des déchets dans les zones rurales et les petites villes ainsi que l'absence d'un système de séparation des déchets collectés. Une détérioration aiguë de la qualité de l'air dans les zones urbaines et une pollution localisée mais importante de l'air, en combinaison avec la pollution industrielle (manque de traitement des eaux usées et la collecte / élimination des déchets solides, rejets d'effluents industriels non traités) sont d'autres contraintes environnementales en Jordanie. La Jordanie possède le plus fort indice de toxicité dans la région.

L'utilisation en Jordanie des sources d'énergie renouvelables a jusqu'à présent été marginale, avec moins de 1 % de la production d'électricité. Le potentiel en sources d'énergie renouvelables se trouve principalement dans les secteurs de l'énergie éolienne et solaire.

PEV Rapport de suivi 2011

La situation budgétaire de la Jordanie et la crise de la dette internationale ont mis des grands projets d'infrastructure en suspens. La Jordanie a pris des mesures pour une plus grande exploitation des ressources locales, en particulier en mettant l'accent sur les sources d'énergie renouvelables. L'UE appuie le renforcement des capacités en matière d'énergie éolienne et d'énergie solaire concentrée. La Jordanie est encouragée à s'engager dans le nouveau mécanisme de marché du carbone, ainsi qu’à mettre pleinement en œuvre les accords de Cancun et Durban. Le pays a commencé à mettre à jour son plan stratégique pour l'environnement, en vue d'une intégration plus grande de l'environnement dans les secteurs concernés.

Législation

  • Loi sur la protection de l'environnement
  • Règlement sur la protection de l'environnement contre la pollution en cas d'urgence
  • Règlement sur la protection des eaux
  • Règlement sur la protection de l'air
  • Règlement sur la protection de l'environnement marin et la protection du littoral
  • Règlement sur la gestion, le transport et la manutention de substances nocives et dangereuses
  • Règlement sur la gestion des déchets solides
  • Règlement sur l'évaluation des incidences sur l'environnement
  • Loi sur l'administration chargée de l’eau
  • Loi sur l'organisation des villes, villages, bâtiments, et comités locaux
  • Loi sur la santé publique
  • Règlement sur la protection des sols
  • Règlement sur les eaux souterraines
  • Règlement des eaux usées
  • Décret sur l'évacuation des eaux industrielles et commerciales dans les égouts publics
  • Règlement sur le recouvrement des coûts des déchets solides
  • Projet de loi sur l’assainissement
  • Règlement sur la protection de l'air
  • Loi sur l'électricité générale
  • Loi sur la promotion des investissements
  • Loi sur les énergies renouvelables
  • Loi sur le fond d'économies d'énergie

 

Autorités locales: 
, ,
, , ,
, ,