Maroc

Le Maroc est situé dans la région du Maghreb. Sa capitale est Rabat, mais Casablanca est la ville la plus peuplée du pays. Le Maroc est une monarchie constitutionnelle avec un parlement élu. Le Roi du Maroc détient de vastes pouvoirs exécutifs et législatifs, y compris celui de dissoudre le parlement. Le pays se divise en 16 régions, subdivisées en 62 préfectures et provinces. Le recensement de 2004 désigne 345 unités administratives comme villes urbaines, exclusion faite des villages et collectivités rurales.

Économie

Le Maroc, qui est la 5ème plus importante économie d'Afrique, est un pays relativement libéral régis par les lois de l'offre et de la demande. Il est le plus grand exportateur et 3ème producteur de phosphates. La croissance économique est actuellement plus diversifiée, avec de nouveaux pôles d'activités industrielles et de services, tels que Casablanca et Tanger. L'agriculture a été réhabilitée. Le secteur des services représente la moitié du PIB, à laquelle s'ajoute 25% pour le secteur industriel (mines, bâtiment et fabrication).

Population

Population (2015): 39,666,519
Population (2000): 31,183,658

Principales villes (recensement de 2014/habitants ):

  • Casablanca (3,357,173)
  • Fes (1,091,512)
  • Tangier (947,952)
  • Marrakech (911,990)
  • Salé (890,403)

Croissance démographique annuelle (2015): 1.9%
Croissance démographique annuelle (2000): 1.3%

Source: www. banquemondiale.org et www.geohive.com

Eau et déchets

En zone urbaine, 83.6% de la population ont accès aux sources d'eaux potable, et 87.6% à l'assainissement. En 2013, le Maroc a généré 6.85 millions de tonnes de déchets solides municipaux (0,76 kg/jour/personne en zone urbaine et 0,3 kg/jour en milieu rural). Le volume des déchets s'accroit de 1.36% par an. La collecte des déchets en zone urbaine atteint 85%. Les déchets collectés sont généralement acheminés vers des décharges à ciel ouvert (52%) et l'enfouissement (38%), tandis que 8% sont recyclés (GIZ 2014 - Rapport national sur la gestion des déchets solides au Maroc).

Énergie et climat

La consommation énergétique du Maroc dans le secteur des transports routiers en 2013 (AIE, 2013)  s'élevait à 33.8% de la consommation énergétique total (AIE 2000: 31%), alors que la consommation d'énergie se chiffrait à 1,246 kg en équivalent pétrole par habitant en 2013 (865.7kg en 2000). La consommation d'électricité était de 1,277.4 kWh par habitant en 2013 contre 680.2 kWh en 2000.

D'après les statistiques de la Banque mondiale, les émissions de CO2 au Maroc s'élevaient à 3.3 tonne métrique par habitant en 2011 contre 2.8 tonne métrique en 2000. Les émissions de CO2 au Maroc proviennent de l'utilisation des combustibles fossiles et de la production du ciment, ainsi que de la consommation de combustibles solides, liquides et gaz combustibles et le gaz en torchères.

Politiques et stratégies

  • Directives politiques du Ministère de l'environnement
  • Stratégie nationale de protection de l'environnement
  • Plan d'action national pour l'environnement
  • Stratégie nationale pour les déchets solides municipaux
  • Programme de gestion des eaux usées
  • Stratégie nationale pour une production plus propre
  • Plan national contre le réchauffement mondial
  • Programmes de développement industriel et environnemental de l'Etat
  • Programme public pour le secteur des affaires
  • Charte nationale pour l'aménagement du territoire et le développement durable
  • Programme des villes industrielles écologiques
  • Programme d'investissement privé et de zones franches industrielles
  • Programme d'activités industrielles des gouvernorats
  • Plan d'action national dans le cadre du Programme d'action stratégique pour la protection de la Méditerranée contre la pollution d'origine tellurique
  • Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)
  • Nouvelle stratégie énergétique nationale 2020-2030
  • Stratégie de développement de l'énergie renouvelable
  • Stratégie nationale de développement durable
  • Nouvelle stratégie nationale de l'eau

Goulets d'étranglement et développements

Les principaux problèmes liés à l'eau résident dans le rejet des effluents urbains non-traités dans la mer, les lits des rivières asséchées ou les lagunes côtières, le traitement partiel des eaux usées et la connexion partielle aux centrales de traitement dans les principales zones urbaines, et le déversement des effluents industriels non-traités dans les étendues d'eau naturelle et dans la mer. L'élimination des déchets solides dans des sites de déversement non contrôlés constitue un important obstacle, de même que les petits sites de déversement des déchets solides au sein des zones résidentielles ou l'évacuation des déchets solides industriels en commun avec les déchets municipaux.

L'approvisionnement énergétique du Maroc dépend presque entièrement sur l'importation (combusticles fossiles et électricité). Les subventions pour les produits pétroliers sont élevées et il est difficile de couvrir les coûts de production d'électricité. En 2009, le pays a lancé un ambitieux programme solaire visant à doter le pays d'une capacité de 2.000 MW en énergie solaire d'ici 2020. Le Maroc possède également de nombreuses zones au potentiel éolien élevé.

PEV Rapport de suivi 2011

Le Maroc a actualisé sa Stratégie énergétique et a réalisé une étude pour la mise en place d'une autorité réglementaire visant à séparer les fonctions de production, de transport et de distribution dans le secteur de l'énergie. La création d'un marché commun de l'électricité dans le Maghreb a peu évolué en 2011. L'élaboration des plans marocain et méditerranéen sur l'énergie solaire s'est poursuivie. Le Parlement a adopté la Loi sur l'efficacité énergétique.

 La nouvelle Constitution prévoit une attention accrue à la protection de l'environnement et à l'implication de la société civile. Elle cible également un objectif de recyclage des déchets à hauteur de 20%. D'autre part, la mise en œuvre de la politique de décentralisation des services se poursuit encore.

Législation

  • Loi sur la protection de l'environnement
  • Loi sur l'évaluation de l'impact environnemental
  • Code de l'eau
  • 25 décrets sur l'environnement aquatique et les eaux usées
  • Décrets sur les normes de qualité des décharges, la tarification de l'eau et la création d'instances de contrôle
  • Charte communale (loi municipale)
  • Loi sur la planification urbaine
  • Loi nationale sur la gestion des déchets solides
  • Loi relative à l'énergie renouvelable
  • Loi relative à l'Agence pour l'énergie renouvelable et l'efficacité énergétique
  • Loi relative à l'Agence marocaine de l'énergie solaire
  • Loi sur l'efficacité énergétique (en cours d'élaboration)
  • Loi sur la réorganisation du secteur de l'électricité (en cours d'examen)
  • Décret royal sur le cadre du marché de l'électricité

 

Autorités locales: 
, , , , , , , , ,
, , , , , , , , , , ,
, , , , , , ,